Intéressant

Qu'est-ce qu'une ferme d'arrière-cour - L'agriculture d'arrière-cour en ville

Qu'est-ce qu'une ferme d'arrière-cour - L'agriculture d'arrière-cour en ville


Il n'est pas rare de trouver de nos jours des troupeaux de poulets urbains. C'est une façon simple d'interpréter les idées d'agriculture de basse-cour. Cependant, vous n’avez pas besoin d’élever des animaux de la ferme pour essayer l’agriculture urbaine. Même les habitants des condos peuvent intégrer le concept avec des plates-bandes surélevées et des cultures en conteneurs. Les petits espaces ou les grandes exploitations agricoles en ville sont non seulement possibles, mais incroyablement chic.

Qu'est-ce qu'une ferme d'arrière-cour?

Souhaitez-vous prendre le contrôle de ce que vous mettez dans votre assiette? Vous en avez assez des aliments transformés, des prix élevés des légumes et des fruits, ou des produits chimiques et des colorants dans vos aliments? L'agriculture de basse-cour urbaine peut être votre réponse. Qu'est-ce qu'une ferme de basse-cour? Il englobe des idées durables, combine une variété de vos aliments préférés et améliore l'espace. Votre ferme peut vous fournir des repas biologiques et suffisamment de produits à partager avec votre famille et vos amis.

En commençant lentement et en planifiant soigneusement, vous pouvez développer un jardin qui vous fournira une grande partie de votre nourriture. Au fil du temps, vous pouvez ajouter des éléments en fonction de l'espace, du temps et des dépenses. Un jardin d'herbes de la fenêtre de la cuisine est un moyen simple de commencer l'agriculture urbaine. Cultiver des tomates à l'envers en été ou un planteur de légumes sur table sont également des moyens faciles et peu coûteux de commencer les cultures de basse-cour.

Les fermes de basse-cour fournissent de l'exercice, soulagent le stress, des aliments plus sains, économisent de l'argent, améliorent le jardin et, dans certaines régions, produisent de la nourriture toute l'année. Vous n’avez pas à consacrer toute votre cour à la production alimentaire et vous n’avez pas à sacrifier ce look paysager. En rentrant des plantes comestibles qui sont belles et qui poussent encore de la nourriture, vous pouvez donner un aspect fini à votre jardin, et même à l'intérieur.

Démarrage de l'agriculture de basse-cour dans la ville

À moins que vous n'ayez fait cela auparavant, la première règle est de commencer simple. Choisissez des cultures de basse-cour que vous aimez manger. S'il y a des plantes existantes, pensez à les remplacer par celles qui produisent de la nourriture.

Un érable ornemental est une chose de beauté pendant plusieurs saisons, mais un arbre fruitier fournira à votre famille de la nourriture pour toute une vie. Assurez-vous d'avoir une grande variété d'herbes, de fruits et de légumes. Utilisez l'espace en jardinant verticalement et assurez-vous de commencer un tas de compost, de sorte que vous ayez beaucoup d '«or noir» prêt à portée de main.

Une fois que vous avez maîtrisé un plan pour intégrer la nourriture dans votre espace, vous pouvez vous lancer dans d'autres idées d'agriculture de basse-cour.

Autres facettes des fermes d'arrière-cour

Si vous avez de l'espace, ajouter des poulets est un excellent moyen de fournir un approvisionnement constant en œufs biologiques. Donnez-leur vos restes de cuisine combinés avec de la nourriture au poulet pour une alimentation équilibrée. Les poulets réduiront les parasites dans le jardin et produiront du fumier riche pour vos plantes.

Vous pourriez également envisager de garder des abeilles, qui peut fournir votre propre miel et beaucoup de pollinisateurs pour faire pousser vos fruits et légumes. Encouragez les insectes utiles avec des abris à insectes et en utilisant des méthodes naturelles de lutte contre les ravageurs et les mauvaises herbes.

Ne vous concentrez pas uniquement sur les cultures semées annuelles. Choisissez des plantes vivaces comme les asperges, les fraises et les artichauts. Il n'y a pas de règles strictes pour les fermes de basse-cour, ce qui est excellent. Vous pouvez personnaliser l’espace en fonction de vos besoins et de ceux de votre famille.


5 idées d'agriculture urbaine pour votre propre jardin

Cultiver sa propre nourriture a dépassé la contre-culture hippie des années 60. Avec l’avènement des livres de Michael Pollan et Barbara Kingsolver, les gens se penchent sur ce qu’ils mangent. Malheureusement (et ce n'est pas toujours surprenant), plus nous apprenons, moins nous voulons manger des aliments commerciaux, transformés, emballés ou même des fruits, des légumes ou de la viande provenant de grandes exploitations agricoles. Quelle meilleure façon de prendre le contrôle et de manger localement en produisant de la nourriture dans votre propre jardin?

Il semble que de plus en plus de gens font exactement cela, et même dans les zones urbaines. Jetons un coup d'œil à quelques tendances en croissance.

Jardins de fruits / légumes / herbes


Les gens s'intéressent vraiment à l'idée de cultiver leurs propres produits. Pourquoi vous contenter d'une pelouse ou d'arbustes ennuyeux alors que vous pouvez marcher quelques pas jusqu'à votre jardin dans une forêt comestible d'oignons frais, de blettes, d'épinards, de laitue et de courge? Comme un article récent dans le Denver Post pour le dire, «le sol est la nouvelle huile», et l’année dernière, les ventes de graines ont sérieusement germé, selon USA aujourd'hui. Car regardons les choses en face - avec l'incertitude croissante de notre époque avec l'effondrement des bulles technologiques, financières et immobilières à gauche et à droite, les prix du pétrole en hausse et la valeur du dollar en baisse, l'autosuffisance semble de mieux en mieux.

Et pourtant, pourquoi ne compter que sur votre propre jardin? Dans une interview intéressante avec Carol Deppe à propos de son nouveau livre Le jardinier résilient: production alimentaire et autonomie en temps d'incertitude, Carol mentionne le besoin des humains d’être à la fois autonomes et interdépendants. En partageant des idées et des outils, nous devenons tous plus autonomes et de meilleurs survivants. C’est précisément de cette manière que les citoyens urbains s’unissent pour échanger les fruits et légumes excédentaires les uns des autres. De nombreux centres commerciaux apparaissent dans la région de la baie, pour un. Consultez VeggieTrader, un site Web de «petites annonces» pour un commerce facile des produits!

Vous envisagez de créer votre propre jardin? Pour vous inspirer, considérez ces 10 légumes les plus faciles à cultiver à la maison ou commencez peut-être petit avec un jardin d'herbes aromatiques.


Au fur et à mesure que les gens deviennent plus expérimentés dans les méthodes de jardinage, il est naturel de passer au niveau supérieur. En fait, la rumeur veut que «vericomposting», aka. le compostage de vers pour créer votre propre compost riche ou «or noir» devient une nouvelle tendance populaire. Les vers de terre sont nos amis. Ils décomposent le sol, l'aidant à respirer et à rester lâche pour que les racines des plantes puissent mieux pousser.

J'ai été doublement impressionné par la «collection» de vers de terre d'un ami lors de ma visite dans le Colorado. Un sol sain se traduit par des plantes saines - sans aucun doute - comme l'a prouvé cet ami avec un incroyable jardin de tomates et de courges. Mon préféré était d'entendre Will Allen, un génie de l'agriculture urbaine de Milwaukee, prendre la parole lors d'une conférence PopTech dans le Maine. Son diaporama comprenait des images de compostage de vers qui étaient époustouflantes. Oui, même les vers peuvent faire tomber vos chaussettes. Ou peut-être était-ce «l'or noir» qui en résultait dans lequel je voulais vraiment plonger mes mains.


L'apiculture gagne en popularité, surtout dans les zones urbaines. En mars de cette année, New York a levé l'interdiction de l'apiculture et la ville de Toronto possède un impressionnant havre de ruche sur le toit urbain au sommet de l'hôtel Fairmont Royal York. L'hôtel fournit ensuite son propre miel frais récolté sur son toit pour satisfaire les convives du restaurant. Génie!

Les citadins, tels que Cameo Wood dans la région de la baie, ont transformé la conservation des ruches en un profit, en vendant du miel local frais à la communauté de Her Majesty’s Secret Beekeeper. Parfois, l'apiculture peut provoquer des conflits dans les quartiers de la ville, comme lorsqu'une petite ferme urbaine de San Francisco a fait attaquer ses ruches.

De nombreux apiculteurs sont simplement des jardiniers qui veulent que les abeilles pollinisent leurs fleurs et leurs légumes. Inquiets du déclin de la population d'abeilles, ils ont décidé de prendre la nature en main. Pour plus de buzz sur l'apiculture dans les jardins pour les débutants, lisez ici.


Il y a eu beaucoup de discussions sur les poulets de basse-cour au fil des ans. Il semble que dans certains cercles, les poulets font fureur. Malheureusement, mes voisins ont récemment décidé de mettre fin à leurs soins aux poulets urbains, alors je ne sirote plus mon café du matin au son des oiseaux murmurant et ébouriffant leurs plumes. Alors que la plupart des propriétaires considéreraient que l'entretien nécessaire pour garder les poulets plus de travail que sa valeur, ceux qui en ont ne sont pas d'accord. Par exemple, les poulets peuvent être nourris avec n'importe quel vieux morceau de la table de la cuisine, et en fait, plus leur régime alimentaire est varié, plus les œufs qu'ils pondent sont nutritifs.

Personne ne semble avoir de chiffres exacts, mais Volaille de basse-cour, un magazine basé au Wisconsin, compte plus de 80 000 abonnés actuels (contre 15 000 quatre ans auparavant) et de nombreux sites Web de poulets gagnent un trafic surprenant, comme backyardchickens.com et urbanchickens.org.

Avouons-le, personne ne réfute la supériorité d'un œuf frais par rapport à l'alternative, et étant donné que récemment Wright County Egg, une société de l'Iowa, a dû rappeler 380 millions d'œufs en août pour des problèmes de salmonelles, garder vos propres poulets pourrait valoir la peine d'être examiné. .

Compte tenu du niveau d’intérêt, je suis surpris que nous n’ayons vu aucune coopérative de poulailler en milieu urbain naître. Cela semble être un moyen idéal de partager le travail et la prime aux œufs. Y a-t-il des organisateurs communautaires prêts à relever le défi?

L'aquaculture


Pourquoi s'arrêter aux poulets? Compte tenu du triste état de nos océans et des populations de poissons en déclin et empoisonnées, il est logique de tenter l'élevage de vos propres poissons. Cela semble louche? Pas à Will Allen (si je peux faire référence au génie une dernière fois) qui a des barils de tilapia et se perche dans ses serres Growing Power, ce qui rend l'aquaponie facile. Mais pourrait toi le faire à la maison? Apparemment, la pisciculture dans l'arrière-cour est en effet une tendance croissante, bien que je n'ai encore entendu personne de ma connaissance approfondir ce sujet. Faites-nous savoir si vous avez rencontré des poissonniers locaux, urbains (ou suburbains)!

Que ce soit quelques herbes sur le pont arrière, des poulets ou un système aquaponique à part entière, pouvez-vous aussi trouver l'option de jardinage autonome optimale pour votre propre jardin.


2. Lapins

Le créateur de lapin / Flickr

Pourquoi un plus grand nombre d’agriculteurs urbains n’élèvent pas de lapins est un peu un mystère pour moi. Bien qu'ils puissent être utilisés pour la fibre ou la reproduction, leur produit le plus rentable est souvent la viande et de nombreuses personnes peuvent se sentir intimidées - ou tout simplement pas intéressées par - élever une créature aussi mignonne puis la transporter à l'abattoir. Cela étant dit, un jeune lapin peut atteindre le poids du boucher en seulement 12 semaines, ce qui rivalise avec les poulets en termes de rapidité.

Élever des lapins demande une bonne organisation, mais leur entretien est relativement simple, et l'investissement initial peut être beaucoup plus raisonnable que les animaux plus gros: moins de clôtures, des enclos plus petits, moins d'aliments, des reproducteurs moins chers. De plus, de nombreux lapins peuvent être produits dans une très petite zone - des centaines de lapins par an dans votre jardin moyen si planifié en conséquence.

Pour les races à viande, envisagez d’élever du Champagne d’Argent, de la Nouvelle-Zélande, de la Californie, de la Crème d’Argent ou une combinaison. Pour l'élevage d'animaux de compagnie, les Lops, Dutch et Miniatures sont très productifs et très adorables. Ensuite, bien sûr, si la viande et les lapins de compagnie ne sont pas votre truc, il y a les lapins angora, dont les poils peuvent être récoltés régulièrement et mélangés avec d'autres fibres ou vendus en vrac pour être mélangés.


Créez un espace pour vous

En plus que les arrière-cours de la ville sont généralement petites, elles ont également tendance à s'asseoir près de vos voisins. Cela peut vous donner envie d'une certaine solitude à l'extérieur. Pour augmenter la confidentialité, vous pouvez envisager d'installer une clôture de protection. Il existe de nombreuses options pour les clôtures d'intimité et elles mesurent en moyenne 6 pi de hauteur, une grande hauteur pour empêcher les voisins de regarder dans votre cour. Choisissez un matériau qui correspondra le mieux à votre maison. Le bois ou le vinyle sont d'excellents choix polyvalents pour votre arrière-cour urbaine.

Si une clôture ne fait pas partie du budget, envisagez d'incorporer quelques arbustes pour augmenter l'intimité et bloquer le bruit. Un entretien mineur, comme la taille et la taille, est nécessaire pour s'assurer que ces plantes poussent exactement comme vous le souhaitez. Voici quelques idées d'arbustes:

  • Buis
  • Danica Arborvitae
  • Lilas français
  • Japonais Holly Bush
  • Hortensia bleu Nikko
  • Photinia


Transformer la pelouse en espace de jardin

Transformer votre pelouse en potager vous donnera beaucoup plus d'espace de croissance, et vous n'aurez pas la corvée de tondre la pelouse chaque semaine.

Le moyen le plus simple que j'ai trouvé pour me débarrasser de la pelouse sans utiliser de vaporisateurs chimiques est de le recouvrir de plastique noir. jusqu'à ce qu'il vire au jaune et se fane.

Ensuite, il est beaucoup plus facile de déterrer la pelouse et de démarrer votre jardin.


Blogueurs de Backyard Farm

Visitez ces sites Web pour trouver des idées et des inspirations de personnes réelles qui tirent le meilleur parti de leurs jardins urbains et suburbains et qui partagent leurs photos et leurs expériences en ligne:

Ferme Tenth Acre
Amy Stross et sa famille ont arraché leur pelouse et ont planté un paysage comestible dans leur lot de banlieue à Cincinnati.

Blog sur le jardin sur le toit de la batterie
Jardinage 35 étages au-dessus de Manhattan, une équipe de cultivateurs intrépides élève de tout, des pêches aux pommes de terre dans un jardin luxuriant sur le toit.

Propriété urbaine
Les fermiers urbains d'origine, les agriculteurs de la famille Dervaes récoltent 3 tonnes d'aliments biologiques chaque année dans un jardin de 1⁄10 acre sur un terrain de la ville de Pasadena, en Californie.

Eliza Cross est l'auteur de sept livres, dont son plus récent livre de cuisine, 101 choses à faire avec un cornichon. Elle blogue sur la vie durable, le jardinage biologique, la bonne nourriture, la simplification et les économies à Happy Simple Living.


Voir la vidéo: Circuits courts et plateformes de distribution solidaires