Informations

Centre de recherche sur les cétacés - Île d'Elbe

Centre de recherche sur les cétacés - Île d'Elbe


LES ARTICLES DE NOS LECTEURS

Trois jours avec le Centre de recherche sur les cétacés
Une expérience de la nature, de la mer et ... des dauphins!


Note 1

La plupart d'entre nous peuvent dire que nous sommes allés à la mer au moins une fois dans notre vie, mais naviguer sur la route des dauphins, vivre trois jours sur un voilier, n'est certainement pas une chose quotidienne.

Le Centre de Recherche sur les Cétacés m'a offert l'opportunité de monter à bord de l '"Altair" et de faire cette expérience, en m'immergeant dans un monde peu connu de moi.

Ce n'était pas, en fait, la balade en bateau "habituelle", mais une occasion de faire connaissance avec la mer, les techniques de navigation et surtout les dauphins, ces mammifères extraordinaires, qui nous ont toujours fascinés et intrigués. Qui, prenant un ferry ou un bateau, n'a jamais espéré voir un groupe de dauphins sauter tout seul? Ou le jet d'une baleine le long du bateau? Naviguer avec les garçons du Centre de recherche sur les cétacés ce désir peut devenir réalité.

À tel point que grâce à la préparation de ces experts chercheurs, il m'a fallu quelques heures de navigation pour me retrouver face à face avec un groupe de dauphins désireux de manger derrière le train d'un bateau de pêche. Attirés par notre présence, les sous-adultes ont immédiatement commencé à interagir et à «jouer» avec nous, nageant et «sifflant» de façon chaotique sur le côté et sous le bateau, tout comme des adolescents euphoriques. A quelques mètres de là, les mamans avec leurs bébés regardaient leurs «garçons» s'amuser avec nous, donnant l'impression de garder la situation sous contrôle.

Jamais je n'aurais pensé pouvoir voir les dauphins d'aussi près et être au centre de leur attention, au point de ressentir fortement leur vivacité et leur sociabilité marquée.


Note 2

A côté de la joie et de l'émotion de l'observation, cependant, il ne faut pas oublier la recherche, objectif premier du Centre et fondamental dans la connaissance et la protection de nos amis cétacés. Ici, dès le retour de la journée de suivi, vous passez à l'étude proprement dite, à travers l'analyse des photos qui viennent d'être prises pour l'identification des spécimens et des leçons théoriques sur la biologie et l'éthologie des cétacés.

Revoir les photos, les comparer avec celles contenues dans la base de données pour reconnaître les caractéristiques de la nageoire dorsale et retracer l'identité des individus observés, vous fait vous sentir encore plus en phase avec ces beaux animaux. Par exemple, imaginez l'excitation de découvrir que le dauphin que nous venons de voir était exactement celui adopté peu de temps auparavant.

Certes, la rencontre avec les dauphins est la partie la plus excitante de cette aventure, mais même si la malchance persiste, la vie sur "l'Altaïr" n'est pas monotone et entre cours de voile, contes de la mer et séminaires sur les cétacés., l'ennui est un sentiment qui ne semble tout simplement pas exister. De plus, vivre plusieurs jours en contact étroit avec d'autres personnes, collaborer à tout moment pour des objectifs communs, représente une opportunité de croissance culturelle et spirituelle pour tous.

Si vous placez tout cela dans le cadre enchanteur d'Elbe, avec des paysages préservés et des couchers de soleil à couper le souffle, l'expérience ne peut être que vraiment inoubliable.

Tommaso Marzolini

Noter

  1. Image non protégée par le droit d'auteur: Crédit photo avec l'aimable autorisation de la NASA (National Aeronautics and Space Administration);
  2. Image non protégée par le droit d'auteur: Crédit photo avec l'aimable autorisation de la NOAA.

Noter
Cet article a été soumis par notre lecteur. Si vous pensez que cela enfreint le droit d'auteur ou la propriété intellectuelle ou le droit d'auteur, veuillez nous en informer immédiatement en écrivant à [email protected] Merci


Fin de semaine

L'expérience d'un week-end est une immersion instructive dans notre monde, au cours de laquelle vous pourrez goûter aux émotions de la vie en mer des invités du catamaran, tester votre attitude peut-être en vue d'une expérience plus importante. Même si dans quelques jours, la navigation, les observations, une leçon rapide, l'archivage des données acquises, la plongée en apnée dans les criques de rêve, les couchers de soleil et les étoiles ne manquent jamais.

ZONE DE RECHERCHE
Le centre névralgique des expériences a l'île d'Elbe.
Le but du week-end est de surveiller la plus grande tranche de mer possible, atteignant également l'île de Capraia.

LOGISTIQUE
Le port d'embarquement et de débarquement se trouve sur l'île d'Elbe: le lieu exact sera défini en fonction des conditions météorologiques et communiqué en contactant le personnel du Centre 24 heures avant l'embarquement.
L'ensemble du cours se déroule à bord du catamaran à voile Ketos toujours en mer.
La navigation sera quotidienne et les nuits seront passées dans le port.

FOIS
De 15h00 tous les vendredis à 15h00 le dimanche suivant.
Par accord préalable, il est possible de transférer ce délai à des jours autres que le vendredi et le dimanche.

Programme

- Présentation mutuelle des participants
- Ancrage dans différentes baies chaque jour
- Navigation quotidienne pour l'observation des cétacés
- 2/3 heures de temps libre
- Plongée en apnée dans différentes baies tous les jours
- Leçon générique sur les cétacés
- Archivage des données de recherche du jour
- Soirées au mouillage sous les étoiles

Frais

Les tarifs sont pour le cours uniquement et comprennent tout, sauf la nourriture de 20 € forfaitaire.
L'hébergement en bateau est proposé par le Centre.

300 € - Week-end adulte

200 € -Weekend moins de 14 ans accompagné


Vétérinaire

Cours de médecine des cétacés

Le cours de médecine des cétacés, réservé aux étudiants en médecine vétérinaire et aux vétérinaires diplômés, vous permet d'acquérir des compétences dans le domaine de la cétologie en général et plus particulièrement dans le domaine médical, tout en participant à des recherches de terrain.
Cette expérience, unique en son genre, peut être d'une grande valeur dans la croissance professionnelle d'un vétérinaire, qui ne pourra jamais ou rarement dans ses études aborder cette branche de son travail.
À la fin du stage, un certificat de participation utile à des fins curriculaires est fourni.

CIBLE
Le cours représente une opportunité que le Centre de Recherche sur les Cétacés souhaite offrir aux futurs vétérinaires d'enrichir leur curriculum vitae avec une base de connaissances que peu d'autres possèdent, et encore plus de sensibiliser et de former une nouvelle catégorie de vétérinaires prêts à intervenir dans divers cas de. échouage des cétacés, étant qu'ils soient légalement appelés à l'intervention devant les biologistes.

ZONE DE RECHERCHE
La zone où se déroulent les stages a l'île d'Elbe comme centre névralgique.
Pendant le cours, les zones d'Elbe 1, d'Elbe 2, d'Elbe 3 seront surveillées, avec des conditions météorologiques favorables, il sera également possible de naviguer vers les petites îles de l'archipel toscan telles que Pianosa, Montecristo, Capraia, Giglio et la Corse.

LOGISTIQUE
Le port d'embarquement et de débarquement se trouve sur l'île d'Elbe: le lieu exact sera défini en fonction des conditions météorologiques et communiqué en contactant le personnel du Centre 24 heures avant l'embarquement.
L'ensemble du cours se déroule à bord du catamaran à voile Ketos toujours en mer.
La navigation sera quotidienne et les nuits seront passées en mer au mouillage.

Programme éducatif

Activités théoriques

- Espèces de cétacés méditerranéens
- Anatomie et physiologie générale
- Méthodes de prélèvement d'échantillons
- Maladies infectieuses et zoonoses
- Maladies non infectieuses et toxicologie
- Maladies émergentes et réémergentes
- Intervention en cas de cétacé échoué
- Soins intensifs
- Nécropsie et prélèvement-analyse d'échantillons
- Mammifères marins: espèces sentinelles

Activités pratiques
- Suivi et collecte de données
- Observation et collecte de données
- Utilisation de l'archivage des données et de la gestion de la recherche
- une pièce d'identité avec photo

Frais

Les tarifs sont déjà privilégiés pour les étudiants, ils ne concernent que le cours hebdomadaire et comprennent tout, sauf la nourriture qui est divisée en un fonds commun.
L'hébergement en bateau est proposé par le Centre.

700 euros - Étudiants

750 euros - Médecins vétérinaires


Garçons 11-16

Les enfants qui participeront aux cours d'été du Centre de recherche sur les cétacés de l'île d'Elbe découvriront le monde fascinant des dauphins et des baleines. Ils vivront 24 heures sur 24 au contact de la mer à bord du catamaran à voile Ketos, dans le but de développer la conscience de soi, le sens pratique, le concept de collaboration et de gestion des ressources, le tout entouré d'observations pratiquement quotidiennes de dauphins ou de baleines.

Le personnel du Centre de recherche sur les cétacés accompagnera les sorties de surveillance dans les plus belles eaux des îles d'Elbe, Capraia, Montecristo, Pianosa et Giglio, où les chances d'observation sont parmi les plus élevées de la Méditerranée, car elles sont incluses dans les cétacés. Sanctuaire. Incontournables sont les mouillages sur des plages de contes de fées, sûres et bien abritées entre les îles de l'archipel toscan, un excellent point de départ pour la baignade et la plongée en apnée.

Une expérience unique qui permettra aux enfants de vivre une semaine en véritables marins-chercheurs.

Programme

Semaine du dimanche au samedi suivant.

- Présentation mutuelle des participants

- Ancrage dans différentes baies chaque jour

- Navigation quotidienne pour l'observation des cétacés

- Plongée en apnée dans différentes baies tous les jours

- Cours quotidiens "de la mer aux cétacés"

- Archivage des données de recherche du jour

- Soirées au mouillage sous les étoiles

Frais

Les tarifs sont destinés uniquement au cours hebdomadaire et comprennent tout, y compris l'accueil à Piombino.

L'hébergement en bateau est proposé par le Centre.


Sanctuaire international des cétacés

L'île d'Elbe et les autres îles de l'archipel toscan sont au cœur de la Sanctuaire international des cétacés, une aire marine protégée internationale créée en 1999 grâce à un accord entre l'Italie (en Italie, le Sanctuaire des mammifères marins a été créé en 1991 en tant qu'aire naturelle marine protégée), la France et la Principauté de Monaco.

Le sanctuaire Pelagos (dite en France) constitue une zone de gestion tripartite dans un territoire côtier et montagnard qui se configure comme un «grand écosystème» d'un intérêt scientifique, socio-économique, culturel et éducatif considérable.

Grâce à la richesse considérable du plancton et de la vie pélagique, la région de Sanctuaire international pour les mammifères marins c'est en fait l'habitat approprié pour la reproduction et les besoins alimentaires des cétacés méditerranéens: rorquals communs, cachalots, dauphins, globicéphales, Grampi, grands dauphins, zifi et dauphins communs ainsi que la mante méditerranéenne, les tortues de mer et le phoque moine il semblait avoir disparu.

Parmi les eaux de la Îles toscanes ce n'est pas difficile en fait repérer les dauphins et les rorquals communs. Sur l'île d'Elbe ces dernières années ces belles rencontres se sont multipliées et pendant la période estivale des voyages et des excursions touristiques en bateau sont organisés dans le but d'observer les cétacés.

Le sanctuaire international pour les mammifères marins est une zone marine d'environ 87 500 km² au nord de la mer Tyrrhénienne qui s'étend de la Provence à la Sardaigne, jusqu'à la Toscane: les références sur terre sont la Pointe Escampobariou en France, Capo Falcone et Capo Ferro au nord de la Sardaigne et Fosso Chiarone en Toscane.

Le sanctuaire couvre 124 communes françaises (entre la Côte d'Azur et la Corse), 87 communes italiennes (en Ligurie, en Toscane et au nord de la Sardaigne) et 1 en Principauté de Monaco.

L'accord entré en vigueur le 21 février 2002 vise à promouvoir des activités concrètes et harmonisées entre les trois pays signataires pour la protection des cétacés et de leur environnement naturel.

Cet objectif est poursuivi à travers les actions suivantes:

  • intensification des activités contre les pollutions de toute origine pouvant avoir un impact sur les mammifères marins et leurs habitats
  • suppression progressive des rejets toxiques des sources souterraines
  • interdiction de la capture intentionnelle ou de la perturbation des mammifères marins
  • réglementation ou interdiction de la course automobile
  • adaptation à la législation communautaire sur la pêche
  • réglementation des activités touristiques d'observation des baleines.

Les pays signataires entreprennent une promouvoir des programmes de recherche scientifique et des campagnes de sensibilisation, en particulier en ce qui concerne la prévention des collisions entre navires et mammifères marins et la notification des spécimens en détresse.

Enfin, au niveau international, ils s'engagent à demander l'inscription du sanctuaire sur la liste ASPIM (Aires spécialement protégées d'importance méditerranéenne), à ​​inviter les pays tiers à adopter des mesures de protection similaires dans les zones, en communiquant le texte de l'accord au niveau international.


Centre de recherche sur les cétacés - Île d'Elbe

Cetus suit le troupeau de grands dauphins depuis 2000 Tursiops truncatus en face de la côte de Viareggio et de la Versilia. Au cours de toutes ces années, un catalogue photographique de plus de 150 dauphins a été créé, certains d'entre eux ont été vus plusieurs fois tandis que d'autres moins fréquemment.

Cetus surveille également les grands dauphins vivant autour de l'île d'Elbe, de l'île de Capraia et de l'île de Giglio.

Pour soutenir toutes nos activités et permettre la protection de la mer et des cétacés avec un don libéral, vous pouvez adopter l'un de nos dauphins et le donner à vos amis et à votre famille.

Vous serez informé de ses déplacements, de ses interactions avec le troupeau et nous vous permettrons de le protéger encore mieux.

JUIN. Né cette année en juin, le mois où il a été vu pour la première fois. Constamment accompagné de sa mère Jenny. Il vit à Viareggio. Age 7 mois. Sexe: indéfini

ZOE. Il vit à Viareggio. Elle est une femme et a déjà accouché 2 fois. Âge 18-20 ans. Sexe: femme.

BILBO. Il a vécu à Viareggio mais pendant quelques années, il a déménagé entre l'île d'Elbe et Capraia avec 70 autres grands dauphins. Âge 8-10 ans. Genre masculin.

HOMÈRE. Il vit sur l'Isola del Giglio où le troupeau compte environ 25 grands dauphins.
Il a une grande encoche qui le distingue.
Âge: 15-18 ans. Genre masculin.

POUR "ADOPTER UN DAUPHIN" envoyez-nous un e-mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer JavaScript pour le visualiser.

Fondé à Viareggio en 1999, le Centre CE.TU.S. est une association à but non lucratif spécialisée dans la recherche sur les cétacés au sein du sanctuaire Pelagos.


Composé de biologistes marins, de naturalistes et d'ingénieurs, le centre collecte des données sur la présence, la distribution, l'écologie et l'éthologie de nombreuses espèces de cétacés grâce à l'autofinancement en organisant et en participant à des campagnes de recherche et des projets scientifiques en collaboration avec des entités italiennes et étrangères.


L'objectif du centre est d'accroître les connaissances sur la distribution, l'abondance et l'état de santé des espèces de cétacés présentes dans la mer Méditerranée, en particulier dans la partie toscane du sanctuaire Pelagos, contribuant à la compréhension de la biologie et de l'éthologie des dauphins et des baleines. .
La diffusion et la sensibilisation sont les matrices fondamentales pour une information correcte et pour garantir le soutien du public dans la préservation de l'environnement et de la biodiversité. En plus de la recherche scientifique, le centre promeut l'éducation environnementale des étudiants et des universités à travers des cours, des stages et des thèses et l'écotourisme, l'activité moderne qui implique le public dans l'observation des cétacés.


Pour l'amour des dauphins

Un centre de recherche indépendant, un petit groupe de passionnés de la mer et des cétacés

par Stefano Lamorgese 11 février 2015 Il y a quelques jours, nous avons rendu compte d'une initiative éducative intéressante (Une école avec des dauphins) née sur l'île d'Elbe grâce à la collaboration entre l'administration municipale de Marciana Marina, l'école locale et le Centre de recherche sur les cétacés.
La recherche privée, en Italie, c'est un peu comme le phénix ou la chimère: des animaux imaginaires, en somme. Pour cette raison, intrigués, nous avons posé quelques questions à l'un des responsables du Centre Elban, Roberto Rutigliano.

Le vôtre est un centre de recherche privé. Comment est-il né? Combien de temps et pourquoi?
Le CRC est une entreprise privée qui s'occupe de la recherche et de la diffusion scientifique visant la conservation du milieu marin et des cétacés en particulier. Il est né en 2003, fondé par Micaela Bacchetta, alors âgée de 26 ans (le président du Centre, un biologiste Ed) qui avait acquis son expérience avec les cétacés pendant 3 ans en Sardaigne, lors du développement de sa thèse de licence. La passion est née, elle a fondé le Centre équipé uniquement d'un bateau pneumatique et d'une caméra. En quelques années de travaux et d'investissements, le premier voilier est arrivé et à partir de 2014 le catamaran à voile Ketos, qui représente un tournant dans la qualité et la quantité des efforts de recherche.

Vous n'avez pas de financement public. Mais offrez des services. Lequel?
C'est vrai: nous n'avons aucun financement public d'aucune sorte. En fait, les services que nous proposons visent à trouver les fonds nécessaires à la recherche et à notre subsistance.
Nous proposons: des formations théoriques-pratiques pour les étudiants universitaires des facultés scientifiques et vétérinaires, des formations théoriques-pratiques pour adultes et mineurs, des rencontres pédagogiques dans les écoles, la vente de gadgets d'édition et également l'adoption symbolique d'un dauphin.

En tant que centre de recherche, êtes-vous reconnu par le MIUR mais êtes-vous également accrédité par une institution publique (université, etc.)?
Oui, nous sommes inscrits au registre national de la recherche au MIUR.
Les universités reconnaissent nos activités éducatives pour les étudiants, à tel point que chaque année, nous produisons une dizaine de thèses avec elles. Nous sommes inscrits sur le portail IWC (International Whale Commission) pour mettre à jour le recensement des cétacés relatif à notre zone.

Pourquoi un étudiant en biologie marine vient-il chez vous?
Nos stages sont en fait de véritables formations. Aucune faculté n'est en mesure de fournir les notions théoriques et technico-pratiques nécessaires à ce travail. Nous introduisons nos «clients» à la cétologie en général (cela peut paraître étrange, mais même les facultés de biologie marine ne rentrent pas dans les spécificités du sujet), à la gestion et à la gestion des bateaux de plaisance. Les cours durent entre une et quatre semaines, avec un programme qui explore la physiologie, la cartographie, la météorologie, la technique photographique.

Proposer un business model très original, du moins pour l'Italie: "un système intégré de recherche-tourisme-communication". Pouvez-vous nous en expliquer les principaux aspects?
La recherche, aujourd'hui, est loin d'être des gens ordinaires tout comme les luttes écologiques, qui, si d'une part elles trouvent toujours de nouveaux partisans, d'autre part, elles rencontrent la condamnation de beaucoup qui les considèrent comme des actions d'extrémistes et de spoilers exaltés.
Avec le système intégré de recherche-tourisme-communication, nous voulons atteindre ces personnes dans une direction à laquelle elles ne s'attendent pas, contaminant positivement leur vie quotidienne.

Quelques exemples concrets?
Nous avons autoproduit un livre sur les cétacés méditerranéens très "facile" à lire, nous utilisons toujours un langage simplifié lors des cours et des événements, en évitant les anglicismes et en utilisant ces quelques termes scientifiques vraiment indispensables. Essayons de faire des recherches au service de la diffusion: avec le caractère concret des chiffres, des données, des photos, des vidéos et beaucoup de pratique, pour aider les gens à ouvrir les yeux sur ce qui nous entoure.


Vidéo: Vers lIle dELBE