Information

Céleri à côtes : semer, planter, entretenir, blanchir et récolter, Notre site Web

Céleri à côtes : semer, planter, entretenir, blanchir et récolter, Notre site Web


Le céleri à côtes ou céleri branche

Le céleri à côtes est une plante potagère herbacée, bien connue dans les cuisines et dans nos jardins. La plante est haute d’environ 60 cm qui dégage une belle odeur. Elle est cultivée pour ses côtes (pétioles) dressées et très ramifiées dès la base, des branches charnues et creusées, en forme de croissant de lune. Le céleri à côte est également cultivé pour ses feuilles très découpées et dentelées, pleine de saveur. idéales par exemple dans les moules marinières…
Le céleri à côte porte également le nom d’ache des marais ou ache odorante.

Nom botanique :

• Apium Graveolens Linné
• Apium Graveolens – variété Dulce Linné

Type de plante

Type : Cultivé en annuel
Rythme : Bisannuelle
Famille : Apiacées – apiaceae (ombéllifères)
Enracinement : Racine
Origine : Europe méridionale, Asie occidentale, Afrique du nord.

Particularités du céleri à côtes

• Excellent contre les rhumatismes
• Aphrodisiaque, apéritif, digestif.
Vitamine : A, B, C et PP
• Les fleurs du céleri à côtes sont hermaphrodites

Description :

C’est un peu l’opposé, le négatif du céleri rave. Le céleri à côte (ou céleri branche) est cultivé pour ses côtes : ces grandes tiges en forme de gouttière, ces pétioles striées, ces feuilles découpées… Les côtes peuvent mesurer jusqu’à 60cm de hauteur. Les racines quand à elles, ne sont pas consommées.

Quand semer le céleri à côtes.

Sur couche chaude, sous abri chauffé : à partir de mars jusque avril.
Sous serre : mi-avril à fin mai.

Comment semer le céleri à côtes ?

• À partir de février sous abri chauffé et en godet ou en caissette sur terre chaude.
• Semez les graines en surface, sur du terreau et recouvrez-les légèrement.
• Maintenir la terre humide jusqu’à l’apparition des plants
• Eclaircissez les pousses quand elles possèdent 2 feuilles.
• Quand les plantules portent 3 feuilles, placez les en pépinière, à partir du mois d’avril, la terre à 16°C minimum.
• Eclaircissez-les une deuxième fois quand elles possèdent 4 feuilles.
Pour cette étape, il est conseillé de les replanter, en les espaçant de 10 cm en tout sens pour les caissettes ou en utilisant un conteneur de plus grande taille.
• Coupez l’extrémité des radicelles comme celle de la racine principale.

Quand planter le céleri à côtes

• Fin mai à juin.

Comment planter le céleri à côtes

Préparez le sol :
• Mélanger la terre du jardin avec un apport en terreau ou compost bien décomposé (50%)
• Bien retirer tous les cailloux de la terre.
• Arrosez très fortement.

Plantez :
• Repiquez les plant de céleri à côte en prenant soin d’espacer les plants de 30 à 40 centimètres en tout sens.

Jardiner avec la lune

• Semez : lune décroissante.
• Plantez : lune décroissante, vers mai juin

Entretien :

Sarclage et binage régulier.
• Paillez pendant l’été de manière à garder la terre fraiche, en permaculture on utilise la technique du mulch. le mulch est une sorte de paillage qui bénéficie d’un mélange plus riche, qui protégera la plante contre le soleil et apportera également des nutriments. Ici on peut faire un mélange paille et gazon.

Récoltez et conservez le céleri à côtes :

Blanchir les côtes

• 15 jours avant la récolte, il faut faire blanchir les côtes. Pour cette opération, il faut regrouper les tiges depuis la base et jusqu’aux feuilles. Protéger les tiges de la lumières avec un papier opaque, Kraft bleu, ou carton ondulé.
• Faites le tour des tiges et fixez le tout.

Récoltez quinze jour plus tard :

• Arrachez les feuilles avec la racine du céleri à côtes vers le mois d’octobre – environ 7 mois après les semis.
• Néttoyez-les et laissez-les ressuyer sur place au moins un journée.
• Vous pouvez les conserver en jauge dans une tranchées dans le jardin
OU
• Dans une cave, conservez-les dans de la terre ou bien du sable.

L’info du jardinier

Type de sol : humifère,profond et meuble.
Le sol doit être nettoyé des cailloux et des pierres de façon à ce que la racine se développe le mieux possible.
Exposition : soleil
Semis : Sur Cuche chaude de févier à avril ou en serre de mi-avril à Mi-mai
Arrosage : en cas de sécheresse
Période de récolte : 6 mois après floraison. La récolte peu se faire jusque la fin de l’année en hiver avant les gelées.

Maladies et parasites du céleri à côtes :

Le mildiou du celeri branche :

• Description : les feuilles des plants jaunissent, puis un duvet ou poudre blanche apparait, puis les feuilles brunissent et sèchent.
• Traitement : appliquez dès le début de la constatation, de la bouillie bordelaise en pulvérisation. Pour les jeunes plans cultivés sous chassis, aérez et stoppez l’arrosage. Retirez les plants déjà fortement atteint.

La pourriture de la racine du céleri :

• Description : la racine, c’est à dire la partie que nous consommons elle est parfois aussi appelée « pomme »,se recouvre d’un épais duvet blanc.
Traitement : En prévention, essuyez très précautionneusement les racines (boule de céleri) lors de la mise en conservation. Il sera peut-être nécessaire de pratiquer un habillage*, après l’opération poudrer de lithothamne (pourdre à base d’algue)

(*supprimer les parties fortement atteintes)

La pourriture de la rouille du céleri à côtes :

• Description : La croissance de la plante s’arrête, les feuilles et les tiges du céleri brunissent. Ce phénomène ou cette maladie peut se produire lors d’évènements météorologiques particuliers, trop de pluie, ou bien, chute très brutale des températures.
Traitement préventif : cure régulière de fertilisations foliaires à base de lithothamme en alternance avec de la décoction de prèle.
Traitement : Bouillie bordelaise.

La mouche du céleri-branche :

• Description : les larves de la mouche du céleri mangent les feuilles et creusent des galerie dans les tiges. Les feuilles se « boursoufflent », jaunissent, sèchent et meurent.
Traitement préventif : procédez à un poudrage foliaire à base de poudre de lithothamme.
Traitement : pulvérisez les plantes avec un insecticide BIO. Si seules les feuilles sont atteintes, coupez les. Parfois il est nécessaires de retirer complètement la plante. Brulez-les pour éviter une autre contamination.

Limaces, escargots… :

• Description : Ils dévorent feuilles et racine par temps humide ou bien la nuit avec la rosée. Ils laissent des traces brillante de leur passage….
Traitement préventif : faire des pièges à Limace,… voir ici quelques méthodes contre les limaces

On récapitule

• Type de sol : Humifère et frais

• Semis : Lune croissante, jour racine, dès le mois de février sous abri chaud.

• Plantation : lune décroissante, vers mai juin

• Entretien : sarclez, binez et arrosez si sécheresse.

• Récolte : jusque en fin d’automne, avant les grands froids.

Fiche rapide :


Céleri Branche Vert d'Elne

Variété au feuillage vert et aux belles côtes rondes et lisses.

Excellente qualité gustative.

Comment Semer des graines de Cu00e9leri Brancheu00a0vert d'elne

Comment Repiquer des plants de Cu00e9leri Brancheu00a0vert d'elne

Lorsque vos petits plants ont 3 u00e0 4 feuilles procu00e9dez au premier repiquage enu00a0godets .

Pour le repiquage du00e9finitif

  • Choisissez en endroit ensoleillu00e9.
  • Le cu00e9leri branche aime les terres riches, un apport de compost est judicieux.
  • Repiquez en place lorsque le sol s'est ru00e9chauffu00e9, espacez les plants de 30 cmu00a0 et les rangs d'environ 40 cm.
  • Repiquer les plants lorsqu'ils ont 8 u00e0 10 feuilles.

Comment entretenir des pieds de Cu00e9leri Brancheu00a0vert d'elne Sarclez et binez ru00e9guliu00e8rement. Paillez et arrosez pour maintenir un sol humide. Pour blanchir les cu00f4tes, 15 jours avant la ru00e9colte attachez les feuilles u00e0 l'aide d'unu00a0raphia u00a0et buttez.

Quand et comment ru00e9colter du Cu00e9leri Brancheu00a0vert d'elne

La ru00e9colte se fait deu00a0 la fin de l'u00e9tu00e9 jusqu'au mois de novembre, en fonction de la pu00e9riode de vos semis.

Comment Consommer du Cu00e9leri Brancheu00a0vert d'elne

Cru en vinaigrette, cuit dans la soupe, en gratinu00a0 .


Réussir la culture du céleri-branche et du céleri-rave

Réussir la culture du céleri-branche et du céleri-rave

Originaire du bassin méditerranéen, le céleri est une plante potagère cultivé pour ses côtes (céleri-branche) ou sa racine (céleri-rave).

Ces céleris ont pour origine la même plante, la ache des marais, sur laquelle un travail de sélection a permis d'obtenir ces deux variétés aux caractères forts différents.

Le céleri-branche a fait l'objet de nombreuses sélections afin que ces pétioles se développent abondamment. Le céleri-rave a été, quant à lui, au cœur d'un travail de sélection pour que ce soit sa racine qui se développe de façon extraordinaire.

Les techniques de culture de ces deux légumes sont donc assez similaires, mis à part quelques points de détails qu'il est bon de considérer.

Climat : Tempéré et humide.

Exposition : Ensoleillée.

Sol : Frais, meuble et humifère.

Semis : Le céleri-branche se sème de mi avril à début juin, en terrines.
Le céleri-rave se sème de février à avril sur couche chaude, en terrines, en serre ou dans un local clair et chauffé. Un semis en pépinière est possible de mi-avril à fin mai.

Plantation : Repiquer les plants de céleri-branche en pépinières lorsqu'ils ont 3 feuilles, puis en place lorsqu'ils ont 6-8 feuilles.
Repiquer les plants de céleri-rave en pépinières une première fois lorsqu'ils ont 2 feuilles, puis une seconde fois lorsqu'ils ont 4 feuilles. Veillez à couper le bout des radicelles et de la racine principale. Mettre en place vers la fin avril.

Espacement : Les plants de céleri-branche doivent être espacés de 30 cm, et de 40 cm entre les rangs. Les plants de céleri-rave sont à espacer de 35 cm en tous sens.

Récolte : 6 à 7 mois après les semis.

Bons mariages : Le céleri-branche s'entend bien avec la tomate, le poireau et le chou-fleur. Le céleri-rave préfère la proximité du concombre, du chou, du haricot nain, du pois, du radis, de la tomate et de la laitue.

Fertilisation : Les céleris sont gourmands en matières organiques. Un apport conséquent de compost bien mûr est souhaitable. Un Engrais Potager peut être utilisé en préparation du sol, et de bonnes doses d'engrais riche en phosphate (Engrais - P - Farine d'Arrêtes de Poissons) en plusieurs épandages durant la culture.

Entretien : Sarclages et binages réguliers sont nécessaires. Pensez à arroser fréquemment et copieusement. Un paillage du sol maintiendra celui-ci frais et sera bénéfique à la culture.
Les pétioles du céleri-branche peuvent être blanchis avant la récolte. Pour cela lier les feuilles et les butter une 15aine de jours avant récolte.
Afin de favoriser la croissance du céleri-rave il est bon, lorsque sa « boule » est assez développée, de supprimer les radicelles et les feuilles extérieures.

Maladies et parasites : Le céleri est surtout sensible à la septoriose, maladie du feuillage sévissant à l'occasion de conditions chaudes et humides. Il faut éviter les arrosages de fin de journée car ceux-ci provoquent un allongement du temps d'humectation du feuillage favorable aux contaminations.

La nuit, et par temps pluvieux, escargots et limaces peuvent s'attaquer aux tiges et aux cœurs des plants. La pose de Pièges Anti Limace permet d'éviter ce désagrément.

La mouche du céleri fait parfois des dégâts dans les cultures. Elle pond ses oeufs sur les feuilles. Les petites larves, une fois éclosent, y creusent des galeries, les faisant jaunir, se gondoler puis se dessécher. Priver d'une grande partie de sa surface foliaire, le céleri ne produit qu'un bulbe ou des pétioles chétifs. L'utilisation d'un Insecticide Biologique est alors requise.

Parfois, par temps particulièrement humide et à la suite d'une baisse conséquente de la température, les tiges et les feuilles du céleri se retrouvent recouvertes de tâches brunes. Il s'agit de la rouille du céleri qui a pour conséquence de stopper la croissance du céleri. Au premier signe, des pulvérisations de Bouillie Bordelaise permettent d'endiguer le phénomène. L'utilisation de Tisane de Prêle est un bon moyen de prévention.

Rotation des cultures : Céleri-branche comme Céleri-rave doivent attendre 3 ou 4 ans avant de revenir au même emplacement.


Semer des brocolis :

  • Semez les graines à la volée à 1 ou 2 cm de profondeur dans une terre meuble, vous laisserez 4 cm entre chaque graine.
  • Recouvrez ensuite d’une couche de terre fine.
  • Tassez légèrement et arrosez aussitôt en pluie fine pour ne pas les déranger.
  • Lorsque les brocolis ont quelques feuilles, trois ou quatre, ils seront repiqués en pépinière afin de favoriser la reprise de racines, en les espaçant de 15 à 20 cm.
  • Dès que les plants ont plus de feuilles, au moins 6 ou 7, au mois d’avril environ, vous pouvez alors les installer à leur place définitive en pleine terre en laissant un espace de 80 cm entre eux.
  • Vous ne planterez alors que les plus beaux sujets, ne gardez pas les choux sans bourgeon central ou les choux borgnes. Pralinez les racines, cela facilitera grandement leur reprise.
  • Plantez-les en profondeur et surtout pensez à mettre à chaque pied une bonne dose de compost bien mûr.

Planter des brocolis :

Cette méthode est plus rapide que celle des semis. Il suffit alors d’acheter de jeunes plants, qui sont déjà formés, dans le commerce.

  • Les plants apparaissent en jardinerie à la fin du printemps, mais vous attendrez mi-mai avant de les mettre en terre à l’extérieur.
  • En fait vous pouvez le faire aussi en été et c’est d’ailleurs le meilleur moment.
  • Il faut respecter une distance de 60 cm entre chaque plant. C’est grâce à cette distance que ce légume pourra se développer sans problème. Il faut également avoir bien bêché la terre avant de le repiquer.
  • Il est nécessaire ensuite de l’arroser régulièrement, mais en pluie fine et avec parcimonie. Il faut veiller à maintenir une certaine humidité.
  • Le brocoli craint le froid et le gel, vous devez donc le protéger durant l’hiver.
  • Si le climat et les hivers sont doux, vous avez la possibilité de les laisser en terre en ajoutant par exemple un petit tunnel en plastique en guise de protection.
  • Si vous habitez une région où les hivers sont rudes et les gelées rudes, il est préférable de déplanter le chou avec sa motte et de le replanter sous abri.
  • Vous les remettrez en terre ensuite, quand tout risque de gel est écarté.

Multiplier le brocoli :

Comme tous les autres choux, le brocoli se multiplie par semis. Il est fortement déconseillé de récolter les graines, car la conservation des variétés ne se fait pas sans garder les porte-graines, les choux s’y hybrident alors assez facilement.


Description du Céleri en pot

  • Nom latin : Apium graveolens
  • Synonymes : Céleri branche, Céleri à côtes, Céleri-rave
  • Famille : Apiacées
  • Origine : Asie, Europe méridionale
  • Période de floraison : d’avril à juin
  • Couleur des fleurs : blanc
  • Type de plante : plante comestible
  • Type de végétation : bisannuelle
  • Type de feuillage : caduc

Caractéristiques du Céleri en pot

Le céleri appartient à la famille des Apiacées comme de nombreuses autres plantes alimentaires : carotte, panais, fenouil, cerfeuil, coriandre, persil… Originaire d’Asie et d’Europe méridionale, le céleri est très souvent cultivé au potager, au même titre que les légumes. Comme son nom l’indique, le céleri branche produit des branches appelées côtes que l’on peut consommer crues ou cuites. Le céleri-rave, quant à lui, est cultivé au jardin pour sa grosse racine qui se développe sous terre. Le céleri-branche est le plus facile à cultiver en intérieur.


Récolter et faire sécher ses trouvailles

Au potager, récoltez la courgette, le haricot vert, le melon, l’aubergine (à la fin du mois), la betterave (quand vous distinguez les racines en formation, vous pouvez arracher et consommer aussitôt.), le céleri-branche (que vous pouvez également blanchir), la laitue, le petit pois, le radis et de nombreuses herbes aromatiques : basilic, ciboule, ciboulette, estragon, menthe, persil, sarriette, thym…

Pour conserver vos plantes aromatiques plus longtemps, vous pouvez récolter et les faire sécher notamment la sarriette, l’estragon, le thym, la lavande et la sauge.

Autre astuce : parfumez votre bouteille d’huile d’olive en y incorporant du basilic frais ou faites-en des glaçons pour vos vinaigrettes. Mamma mia! Découvrez tous nos conseils pour faire sécher et conserver vos plantes aromatiques.


Quand planter céleri rave ?

Les semis se font à partir de la fin du mois de février, jusqu’au mois d’avril. Procédez sous châssis, ou sous serre, bien au chaud (température > à 15°C). à partir de la mi-avril, il est possible de semer en pépinière bien ensoleillée. La germination des graines peut prendre 15 à 20 jours.

Quand planter le Céleri-rave avec la lune ?

Date de semis et de plantation du céleri rave Pour un semis sous abri, procédez entre février et avril, de préférence en lune décroissante, puis repiquez en godets, en deux fois, dès que les plants ont 2 feuilles puis lorsqu’ils en ont 4 ou 5.

Comment obtenir de beau céleri rave ?

Pour avoir de beaux légumes, en fin d’été, pensez à supprimer les feuilles et les radicelles abîmées. La récolte se fait généralement avant l’arrivée des premières gelées. Dans les régions aux hivers doux, le céleri-rave peut rester en terre, recouvert d’un léger paillis.

Quel engrais pour le Céleri-rave ?

Type d’engrais naturel recommandé pour fertiliser le céleri-rave. Du compost mûr ou du fumier bien décomposé, fait maison, à raison de 3 kilos par mètre carré de la cendre de bois ou un engrais organique disponible dans le commerce.


Video: La culture du céleri à couper