Les collections

Poireau perpétuel -

Poireau perpétuel -


Le poireau perpétuel ou poireau sauvage

Le poireau perpétuel est une plante vivace qui ressemble à un petit poireau, du diamètre d’un crayon. C’est un légume à récolter pendant l’automne, l’hiver et le printemps. La plante produit de nombreuses pousses jusqu’à former des touffes assez denses. Son cycle est assez inhabituel au potager. En tout début d’été, la plante disparaît complètement, pour réapparaitre déjà vers le milieu août. La récolte interviendra rapidement, vers octobre. Envie de le planter ? Au jardin, c’est à partir du mois d’août que les caïeux sont ajoutés, par 3 ou 4, tous les 20 cm et à 5 cm de profondeur, La récolte pourra commencer dès 10 semaines plus tard !
En cuisine, car c’est ce qui nous intéresse en réalité, on peut utiliser ce merveilleux légume de la même manière que le poireau, en fondue, en potage, ou bien encore braisé, mais il est plus souvent utilisé comme plante condimentaire. Il faut avouer qu’il diffuse ses saveurs rapidement dans les plats !

Nom botanique :

• Allium Poyanthum

Type de plante :

Famille : Alliaceae, alliacées
• Cycle : Plante vivace
• Rusticité : Plante rustique (-15°C)
Feuillage : Caduc (disparaît l’été)
Exposition : Soleil et mi-ombre
Sol : Humifère, drainé, meuble et profond
• Port : Tiges érigées, feuilles retombantes
• Enracinement : Caïeux
• Origine : Europe Occidentale
• Toxicité : Non

Particularités et atout santé :

Nutrition/santé :
• Huile essentielle :
• Vitamines : Très riche en vitamines A, B, C.
• Sels minéraux :
• Rotation des cultures : La plante en tant que vivace peut rester en place une dizaine d’années. Une fois déplacée, il faudra attendre 3 ans pour en replanter au même endroit.
• Toxique : Non
• Plante mellifère : -.

Avantage au jardin :

• Très facile à cultiver.
• Souche très vivace
• Légume perpétuel

Description :

Le poireau perpétuel est une plante vivace qui prend facilement sa place au jardin, à tel point que tous les 3 ou 4 années, la touffe s’élargit fortement, se retrouvant parfois à l’étroit dans sa ligne et ne produisant plus alors que des tout-fins poireaux sauvages. Quand ce la arrive, il suffit alors d’arracher les touffes pendant l’été (période de dormance) pour de sélectionner les plus beaux caïeux afin de les replanter là où ils auront la place nécessaire à leur croissance !

Quel sol pour le planter le crambé perpétuel :

• Sol frais, assez meuble, humifère, drainé et profond.

Quelle exposition pour le crambe ?

• Soleil et mi-ombre
• Dans les zones très ensoleillées et chaude, il est conseillé de les cultiver en exposition mi-ombre.

Quand planter le poireau perpétuel ?

En ce qui concerne le poireau perpétuel, comme l’ail ou l’ail rocambole, on parle plus facilement de plantation que de semis, car on démarre la culture avec des caïeux ou bulbilles, on distinguera plutôt la culture pleine terre ou la culture en godet sous abri.

• En place : à partir du mois d’août jusque février
• En godet : sous abri : de mars à fin mai

Comment planter les caiëux au jardin potager ?

En place :

• Ameublissez la terre à la grelinette ou à la fourche-bêche.
• Amendez la terre de terreau ou de compost bien mature.
• Préparez les poquets : faites des trous de 5 cm de profondeur et de largeur,
• Espacez-les tous les 25 cm en quinconce en fonction des lignes.
• Les caïeux sont placés en poquets de 4 ou 5, chaque pointe vers le haut.
• Recouvrez-les de terreau.
• Tassez et arrosez.
• Il n’est plus nécessaire d’arroser, la culture de poireau perpétuel s’accomode bien de la chaleur, sauf en cas de grande sécheresse.

Comment cultiver le poireau perpétuel en godet sous abri :

• Dès la fin février, préparez vos godets avec du terreau.
• Utilisez un terreau pour plantation.
• Placez une souche par godet à 5 cm de profondeur.
• Recouvrez de terreau.
• Tassez et arrosez.

Cette méthode est moins couronnée de succé que la culture par caïeux, les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous.

Quand repiquer :

• Repiquez au mois de mai.

Comment repiquez :

• Ameublissez le sol.
• Amendez-le de terreau.
• Placez les godet tous les 20 cm.
• La récolte interviendra plus tard que dans la culture des caïeux, entre 4 et 6 mois.

Peut-on multiplier le poireau perpétuel ?

• Oui, le poireau perpétuel forme des touffes.
• Elles se développent grâce à des bulbilles,
• Il suffit alors de les récupérer lors de la récolte et de les repiquer.

Quand multiplier le crambe :

• À partir du mois d’août.

Entretien :

Blanchiment des jeunes tiges :

• Tout au long de la croissance des poireaux perpétuels, remonter la terre le long des tiges (buter).
• Répéter l’opération 2 ou 3 fois sur la saison.

Entretien du sol :

• Binages et sarclage sont nécessaires pour permettre une meilleur répartition et rétention de l’eau/
• Coupez les tiges florales si elles apparaissent pour ne pas fatiguer le plant, sauf si vous voulez « faire des graines de poireaux perpétuels ».

Quand récolter le poireau perpétuel ?

• La récolte commence 6 semaines après plantation des caïeux et dure jusque ke printemps suivant.
• Seule la période d’hiver, par temps de gel, peut empêcher la récolte.

Récolte du poireau perpétuel :

• Après 10 semaines après plantation des caïeux.
• Coupez juste au dessus des caïeux,
• Tout au long de la saison il reproduira des pousses que vous pourrez à nouveau récolter.

Variétés de chou crambe perpétuel :

• Il n’existe qu’une seule variété.

Crambe et bonne compagnie au jardin potager

• Le poireau perpétuel est peu exigeant, en dehors d’une place suffisamment grande pour son développement.
• Plantez-le en bonne compagnie, le chou daubenton, l’oseille, ou pourquoi au jardin d’aromatiquesavec du thym, romarin, menthe, sauge, sarriette, origan…

Rotation des cultures ?

• Le poireau perpétuel est une plante vivace qui n’est pas trop exigeante pour les sols. De fait, la plante peut rester en place 10 années.
• Une fois retirée, il faudra attendre 3 ans pour la replanter à la même place.

Maladies de le crambe ?

• La plante est rarement atteinte par les maladies, c’est aussi l’un des avantages du potager perpétuel, les plantes sont plus résistante que les annuel;es. le poireau perpétuel ne coupe pas à la règle.
• Il n’y a guère que la mouche mineuse, qui parfois, peut faire des dégâts.

Fiche rapide :


Sommaire

Grande plante à tige cylindrique verte ou rosée. Feuilles linéaires gris-vert (4 à 10 feuilles, souvent absentes lors de la floraison). Spathe (bractée membraneuse de l'inflorescence) à une valve, non persistante. L'inflorescence est une grande ombelle sphérique pouvant porter jusqu'à 500 fleurs. Longs pédicelles rosés. Fleurs en cloche de couleur variable, blanches à rosées, souvent striées de pourpre. Les étamines dépassent légèrement de la corolle.

La plante sauvage est native du sud de l'Europe et de l'ouest de l'Asie. Elle a été introduite en Grande-Bretagne à l'époque préhistorique.

Ses formes cultivées sont présentes partout dans le monde.

Son essence contient de l'allicine qui donne sa saveur caractéristique à l'ail et de l'oxyde de propanethial qui est le gaz lacrymogène trouvé dans les oignons et les poireaux.

Caractéristiques Modifier

  • Organes reproducteurs :
    • Type d'inflorescence : ombelle
    • Répartition des sexes : hermaphrodite
    • Type de pollinisation : entomogame
    • Période de floraison : juin à août
  • graine :
    • Type de fruit : capsule
    • Mode de dissémination : barochore
  • Habitat et répartition :
    • Habitat type : friches, haies, terrains labourés
    • Aire de répartition : méditerranéen

La plante sauvage type a donné naissance à plusieurs lignées distinctes de plantes cultivées :

  • L'ail éléphant Allium ampeloprasum L. var. ampeloprasum. Il est sélectionné pour ses très gros bulbes à saveur proche de l'ail ou pour sa pseudo-tige utilisée comme le poireau. Il contient trois sous-espèces :
    • Allium ampeloprasum subsp. ampeloprasum var. babingtonii (Borrer) Syme
    • Allium ampeloprasum subsp. ampeloprasum var. bulbiferum Syme
    • Allium ampeloprasum subsp. ampeloprasum var. holmense Asch. & Graebn.
  • Le poireau cultivéAllium ampeloprasum var. porrum (L.) J.Gay - synonyme ancien Allium porrum. Il est sélectionné pour la grande taille et la blancheur de sa pseudo-tige.
  • Le poireau d'Égypte Allium ampeloprasum var. kurrat Schweinf. ex Krause - synonyme ancien Allium kurrat. Il est sélectionné pour l'abondance de ses feuilles. Cultivé principalement au Moyen-Orient. (Arabe : كراث)
  • L'oignon grelotA. ampeloprasum var. sectivum. Il est cultivé pour ses petits bulbes généralement consommés en pickles.

Autres noms : ail faux poireau, poireau du Levant.

Il ne doit pas être confondu avec Allium ampeloprasum Thunb. qui est un synonyme non retenu de Allium rotundum L.

  1. ↑France 3 Auvergne-Rhône-Alpes - L'ail éléphant se fait une petite place à Crest dans la Drôme - 12/06/2018 - "A Divajeu (Drôme), l'ail éléphant commence à être cultivé chez des producteurs pionniers en la matière. Un couple s'est lancé dans l'aventure, avec un rendement économique intéressant. Plus cher, plus gros et plus fin que l'ail classique, l'ail éléphant intéresse les grands chefs."
  2. ↑Aujardin - fiche Ail éléphant - "Il n'est pas victime du ver du poireau. L'odeur sulfurée qui se dégage du bulbe repousse la mouche qui visite les poireaux traditionnels."

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Poireau perpétuel, sur Wikimedia Commons
  • poireau d’été, sur le Wiktionnaire


À Gousses

Plus petit que le poireau annuel, le poireau perpétuel offre de nombreux avantages ! Vivace et très rustique (-25 °C), il accompagne le potager pour une durée indéterminée. Ses qualités nutritionnelles en font un allié de la cuisine toute l’année. Cru ou cuit, il trouvera toujours une place dans la salle à manger.

Longtemps abandonné, le poireau perpétuel (appelé également poireau sauvage, poireau vivace ou poireau de vigne) refait son apparition dans les jardins !

En effet, sa rusticité, sa facilité de culture (quasiment aucun entretien) et ses qualités nutritionnelles et thérapeutiques en font un allié du potager à ne pas négliger. Cru, il apporte aux salades une saveur légèrement piquante et épicée, et cuit, il s’intègre dans de nombreuses préparations au même titre que le poireau « classique ».

Son pouvoir de multiplication, bel exemple de la générosité de la nature, est de 10 à 20 par les bulbilles et de plusieurs centaines par les semences !

La récolte du poireau perpétuel s’étale du mois d’août au mois de juin pour les plantations en place. Pour les repiquages de printemps, la première récolte aura lieu entre le troisième et le quatrième mois de culture.

Planter les bulbilles à 5cm de profondeur en les espaçant de 10 cm en tous sens ou en rangs espacés de 30 cm (la culture en rangs facilite le binage et le buttage).

Assez simple à cultiver, le poireau perpétuel s’adaptera à quasiment toutes les situations ! Une terre légère et riche améliorera sans aucun doute le rendement, mais à la ferme Kokopelli, nous obtenons d’incroyables résultats sur les parcelles les plus dures à travailler. La rusticité du poireau perpétuel permet une culture réussie même dans les jardins difficiles ! Afin de blanchir les fûts, biner et butter une à deux fois dans la saison.

Février, Mars, Avril, Août, Septembre, Octobre

Janvier, Février, Mars, Avril, Mai, Octobre, Novembre, Décembre


Le poireau perpétuel

Le poireau perpétuel (Allium ampeloprasum), aussi surnommé « poireau d’été » ou du Levant, – à ne pas confondre avec le poireau sauvage ou le poireau des vignes (allium polyanthum) – est, comme la rocambole précédemment évoquée, bien armé contre les conditions climatiques défavorables (froid, sécheresse). Il présente la même capacité à s’auto-régénérer en produisant de nouveaux bulbes souterrains. A l’année, le développement de cette variété de poireau s’inscrit dans un cycle de végétation inversé, au sens où elle s’épanouit à l’automne et entre en dormance l’été, saison au cours de laquelle la plante perd son feuillage. La période de plantation s’étend donc d’août à novembre (en bulbilles), et la récolte de septembre à juin.
Les parties les plus consommées sont ses feuilles, imprégnées d’un arôme un brin plus tranchant que celui du poireau cultivé. Elles se mangent crues (à la vinaigrette) ou cuites pour garnir des quiches et samossas (beignet fourré) ou ponctuer soupes, sauces et autres court-bouillons.


À propos

Pour toutes questions d'ordre général, ou sur la vie associative et la campagne de Parrainage, sur l'utilisation du site ou en rapport avec votre commande :

Notre standard téléphonique étant souvent saturé, nous vous invitons à consulter cette page avant de nous contacter par téléphone :
05 61 67 69 87

Association Kokopelli
Forêt de Castagnès,
route de Sabarat
09290 Le Mas d'Azil

Boutique actuellement fermée, hors retrait boutique :
du lundi au jeudi de 10h à 17h,
et le vendredi de 10h à 16h.


Les légumes perpétuels sont des légumes que l’on plante une fois et qui repoussent chaque année. Ainsi, on gagne du temps, on se simplifie la vie et on obtient un potager durable. Ces légumes demandent moins d’arrosages que les autres, effectivement leur système racinaire est plus développé. De plus, ils sont résistants aux maladies et ravageurs, ce qui en fait des indispensables du potager ! Bien que la liste ne soit pas longue, il en existe toutefois suffisamment pour trouver la vôtre ! Sachez que certains de ces légumes peuvent « vivre » jusqu’à 10 ans !

Certains légumes perpétuels du potager sont plus faciles à planter, cultiver et entretenir que d’autres. C’est le cas notamment du chou Daubenton ou de l’oseille, qui peuvent être ramassées au fur à mesure des besoins. Le poireau perpétuel est lui aussi très pratique car il repousse en quelques semaines dès qu’on le coupe !
L’artichaut et le cardon, quant à eux, sont assez délicats à faire pousser. Ils prennent de la place et sont sensibles à l’hiver, bien que ce soient des vivaces. Les crosnes aussi ne sont pas faciles à faire pousser et ont une croissance lente. Cependant, ils sont faciles à consommer et à préparer. Les rhizomes restant en terre repartiront en végétation au printemps d’après.

Découvrez 12 légumes perpétuels à planter dans son potager durable.


Où acheter des légumes perpétuels ?

Achat en ligne sur Kokopelli et la Ferme de Sainte-Marthe

Ces deux sites de ventes de graines en ligne comptent des légumes perpétuels pami leurs produits. Bio ou labellisées, ces graines vous promettent de belles récoltes ! Chez Kokopelli, l'objectif est aussi de faire perdurer des variétés anciennes. On évite les hybrides, plutôt des légumes dont on peut récolter soi-même les graines.

Ecoflora, des légumes perpétuel en vente depuis la Belgique

Une référence en matière de légumes perpétuels ! Pas moins de 150 variétés de légumes vivaces y sont référencés. Certains sont des incontournables, d'autres des raretés. N'hésitez pas à vous laisser surprendre.


Video: UN POTAGER INTENSIF sur une petite surface - #2 Jardin Potager Permaculture En lotissement -