Divers

Alstroemeria ou Alstromère, semer, planter, entretenir -

Alstroemeria ou Alstromère, semer, planter, entretenir -


Alstroemeria ou alstromère, bulbeuse d’été originale

L’alstroemeria est une belle plante bulbeuse aux allures de plante tropicale. C’est la forme de ses fleurs avec les pétales aux longueurs et formes différentes qui y font penser. Les couleurs et notamment les taches sur les pétales jouent également un rôle comme ses longues étamines colorées. Alstroméria apprécie d’être cultivée en sol riche en humus, bien drainé, profond et léger, c’est dans ces conditions que son système racinaire se développera le mieux. Il existe de nombreuses variétés comme de nombreux coloris et donc forcément celles dont vous rêvez pour votre jardin. La plante est peu rustique, jusque -8 °C, dans les régions douces, le bulbe peut rester en place là où dans les plus froides il faudra le mettre à l’abri de l’hiver par un paillage épais de feuilles mortes. La plante est facile au jardin mais il faut être attentif à son implantation. Dans les régions chaudes au soleil puissant on préférera une exposition mi-ombre, dans les régions au soleil moins mordant, une exposition plein soleil lui conviendra parfaitement. Quoi qu’il en soit idéalement on abritera l’alstromeria du vent.

Nom botanique :

• Alstroemeria spp

Info plante :

• Cycle : Plante vivace
• Feuillage : caduc
• Rusticité : Plante peu rustique (-8 °C)
• Famille : Amaryllidacées, amaryllidaceae
• Port : Touffe et hampe fleurie érigée
• Exposition : Soleil et mi-ombre
• Sol : Sol léger, drainé, humifère
• Semis : Printemps
• Plantation : Printemps
• Floraison : Été
• Fructification :
• Enracinement : Bulbe
• Zone de culture : Voir la carte de rusticité France ou Québec
• Origine : Amérique du Sud (Pérou)
• Plante mellifère : Oui
• Plante comestible :
• Plante Toxique : Non

Particularités de l’Alstroemeria :

• L’Asltromère n’apprécie pas toujours les rayons du soleil brulants.
• Longue et magnifique floraison
• Esthétique tropicale
• Utilisation au potager ou en jardin bouquetier.

Quels avantages au jardin de Alstroemeria :

• Facile à cultiver.
• Croissance très rapide.
• Superbe floraison.
• Nombreuses variétés.
• Les fleurs tiennent très bien utilisée en fleurs coupées.

Quelle exposition ?

• Soleil et mi-ombre

Quel sol ?

• Riche en humus, léger à normal, profond

Quelle méthode de multiplication ?

• Division et semis

Quand diviser Alstroemeria ?

• La division doit être réalisée après la floraison.
• Avant la première division il est nécessaire d’attendre que la plante se soit bien développée durant 2 à 3 ans.
• Il faut signaler que l’alstroemère n’apprécie pas particulièrement les divisions, les bulbes et racinelles sont fragiles, il faut donc faire preuve de précaution.

Comment la diviser ?

• Avec un fourche bêche, faite en sorte de soulever la motte sans abimer racines et bulbes.
• Comme précisé ci-dessus, il faut être très précautionneux pour cette opération.
• Placez la bêche assez loin pour passer suffisamment en dessous de la plante et de son système racinaire.
• Ensuite, avec un couteau à bouture désinfecté sélectionnez des éclats extérieurs.
• Faites attention à ne pas abimer les petites racines sur les bulbes.
• Choisissez l’endroit pour le repiquage.
• Ameublissez la terre et nettoyez-la des cailloux, vous pouvez également repiquer en pot.
• Repiquez les divisions tous les 40 cm en tous sens.
• Arrosez.

Préparez des godets prêts à donner :

• Préparez des godets moyens remplis de substrat spécial plante fleuries.
• Ajoutez un éclat de bulbe d’Alstromère par godet.
• Arrosez et maintenez la terre légèrement humide surtout pas gorgée.

Quand Semer ?

• Semez sous abri chauffé, à partir au début de printemps.
• Les nouveaux semis attendront 2 années avant de fleurir.
• Les graines doivent être récoltées, séchées et stratifiées.

Comment semer l’alstroemeria ?

Le semis est plus long, mais plutôt mieux que la division pour obtenir des plants en forme. Les graines doivent être récoltées à « maturité » en fin de floraison. Elles sont ensuite placées à sécher pour une durée de 3 mois.

Stratification à froid des graines :

• Faites tremper les graines dans l’eau pendant 2 jours.
• Préparez des sacs plastiques remplis de sable humide.
• Enfouissez les graines dans le sable humide.
• Fermez le sachet et placez-le au réfrigérateur (2 et 5 °C) pour 1 mois.

Passée la stratification…
• Préparez des godets d’un mélange de terreau humide et de sable (60/40)
• Placez les graines en surface.
• Placez les godets au chaud (20 à 25 °C) et à la lumière pour une meilleure germination.
• Conservez le substrat humide.
• Repiquez au jardin rapidement si la saison le permet.

Le mot du jardinier amateur :

Les semis de l’alstromère peuvent être fait directement en place au printemps. Le contrôle est plus délicat mais c’est le meilleur moyen de réussir les semis avec les conditions réunies de belles lumières et températures.

Quand planter ?

• Au printemps de mars à mai.

Comment le planter ?

• Travaillez la terre sur une petite hauteur de bêche.
• Amendez le sol d’un terreau mélangé à du sable 30/60%.
• Placez le ou les plants en godets, à 30 cm d’espacement entre plants.
• Rebouchez et tassez.
• Arrosez sans gorger.
• Puis arrosez régulièrement

Culture en pot d’Alstroemeria ?

• Utilisez un pot de terre percé de 30 ou 40 cm de largeur.
• Remplissez-le d’une fine couche de gravier, puis d’un terreau pour plantes fleuries.
• Arrosez.
• Puis arrosez régulièrement
• L’hiver il serra nécessaire de protéger la plante contre le froid en paillant la souche et en isolant les contours du pot.

Entretien :

• Arrosage régulier.
• Divisez tous les 3 ans.
• Paillez la souche pour l’hiver, même dans les régions douces.

Floraison :

• Floraison à partir du mois de juin jusque septembre.

Variétés :

• Alstroemeria aurea – Lys des Inca – la variété que vous retrouverez le plus souvent dans les jardineries
• Alstroemeria Indian Summer : variété buissonnante fleurs aux couleurs jaune et orange.
• Alstroemeria ligtu var : Aux tiges érigées et souvent proposée en rose…

Et bien d’autres…

• Alstroemeria pelegrina L.
• L’Alstroemeria psittacina Lehm.
• Alstroemeria pulchella L. f.
• Alstroemeria Summertime

Maladie de l’asltromère :

Peu de maladie…
• Mais la plante peut souffrir d’un sol mal drainé qui conserverait trop l’humidité qui nuirait au bulbe.
• Elle est également très sensible au froid comme au rayon trop chauds du soleil.

Que planter avec ?

• Plantez l’alstromeria avec des plantes aux mêmes caractéristiques comme Crocosmia, des cannes à pêches des anges, des jacinthes des bois en plantation mi-ombragée…

Utilisation :

Au jardin : En massif, en mélange de fleurs de sol pauvre et sec, en talus exposé, en couvre-sol.
• Sans jardin :
en grand pot de terre cuite de 40 cm sur une terrasse, dans un substrat léger, pauvre, type cactée,

Photo : Alstroemeria aurea ‘Saturne’ in southern by JJ Harrison – picked on wikipedia.org – under licence CC BY-SA 3.0.

Fiche rapide :


Romarin : beau au jardin, utile en cuisine

Le romarin est à la fois un bel arbuste et une formidable plante aromatique.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Rosmarinus officinalis
Famille : Lamiacées
Type : Arbuste, plante condimentaire

Hauteur
: 1 à 1,5 m
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire mais pas trop lourd

Feuillage : Persistant
Récolte : Toute l’année

L’entretien et la taille du romarin sont des petits gestes qui participeront à la bonne croissance de la plante.


Caractéristiques du lys des incas

  • Type : fleurs et plante fleurie
  • Hauteur : jusqu'à 1m
  • Couleur des fleurs : blanc, jaune, orange, rouge, rose, violet et panachée
  • Exposition souhaitée : soleil, mi-ombre
  • Type de sol : bien drainé, humifère, riche en humus
  • Feuillage : caduc
  • Entretien : facile
  • Assainissant : non
  • Variétés : Alstroemeria psittacina, alstroemeria hybrida, alstroemeria auriantica

Appelé aussi Lys du Pérou ou Lys des Incas, Alstroemeria ou Alstromère est une plante résolument gaie qui enchante terrasse, balcon et jardin de ses couleurs enjouées. Haute de 40 à 60 cm, la vivace à tubercule est particulièrement décorative, ressemblant à un Lys de petite taille, avec un feuillage vert foncé lancéolé abondant.
La floraison est généreuse et prolongée, souvent bicolore et tachetée, arborant des couleurs vives allant de l’orange au rouge profond, du jaune lumineux au rose bonbon en passant par le blanc rosé ou nacré.

Choisissez un emplacement bien ensoleillé pour votre plante. Arrosez régulièrement mais sans excès et supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure pour permettre à la plante de refleurir l’année suivante. Faites un apport d’engrais au printemps. Rustique jusqu’à -5°C seulement, la plante doit être cultivée en pot et hivernée dans un lieu frais et lumineux dans les régions les plus froides.


On en compte plus d'une cinquantaine d'espèces dont Alstroemeria aurantiaca, appelée aussi Alstroemeria aurea, aux fleurs orangées à jaune vif avec tépales rayés de rouge, Alstroemeria hookerii, qui est naine (30 à 60 cm) aux fleurs roses et tépales rayés de pourpre et jaune.

Et de nombreux hybrides dont Alstroemeria ligtu hybrides issu du croisement de Alstroemeria ligtu et Alstroemeria haemantha, qui offrent des fleurs aux coloris très variés, souvent pastels et souvent bicolores.


Plantation du romarin

La plantation du romarin se fait au printemps ou à l’automne et de préférence dans une terre légère et bien drainée.

Le romarin est une plante méditerranéenne qui s’adapte à la plupart des régions (hormis la haute montagne) et qui craint beaucoup plus plus l’excès d’humidité ou le manque de soleil que le froid.

  • Le romarin aime le soleil, même les situation brulantes l’été.
  • Préférez lui une situation abritée des vents forts, surtout près de la mer.
  • Le romarin redoute l’humidité dans le sol et ne résiste pas à l’eau stagnante.
  • Il aime les terres bien drainés, même pauvres ou calcaire.

Romarin en pot :

La culture du romarin en pot est tout à fait possible et même idéale lorsqu’on a une terrasse ou un balcon.

  • Planter le romarin dans un pot percé au fond.
  • Prévoir du terreau spécial potager ou plantes aromatiques.
  • Arroser uniquement lorsque le sol est sec mais sans excès.

Bouture de romarin :

Le semis est assez long et la meilleure méthode de multiplication reste le bouturage ou le marcottage.

  • La multiplication du romarin aura lieu au printemps

Pour le semis, il faut procéder à un semis en place au printemps mais il est parfois plus facile et rapide, pour le jardinier amateur, de planter de jeunes plants achetés dans le commerce.


Video: Comment planter de lalstroemeria lys péruvien: Guide du jardin dété